Le système de transport de demain se fera sans contact, sera polyvalent et simplifiera les processus. Bosch Rexroth anticipe l’avenir à partir d’une étude technologique visionnaire. Dans l’usine du futur, pratiquement tout sera mis en œuvre pour gagner mobilité et en flexibilité. Compte tenu des limites des systèmes de transport conventionnels, il s’agit de déterminer comment mener une transformation vers une planification efficace et des opérations polyvalentes. Une étude passionnante fournit les premières réponses.

Transporter : avec ou sans contact ?

À l’avenir, cette question pourrait très bien se poser dans les transactions entre Bosch Rexroth et les constructeurs et utilisateurs de machines. Les perspectives sont à la fois fascinantes et captivantes : les produits et les matériaux vont « léviter » de manière autonome entre les machines. Tourner, basculer, s’élever, « voler » à des hauteurs variables ; tous les degrés de liberté seront possibles. Les plaques standards de base à technologie magnétique intégrée peuvent être combinées spécifiquement pour créer des zones de toutes tailles au sein desquelles les transporteurs se déplacent en toute liberté et autonomie. Si ce n’est pas assez révolutionnaire pour vous, poursuivez cette lecture.

Un système de transport de ce type peut apporter un soutien efficace aux processus. Se contenter de transporter des objets d’un point A à un point B, c’était hier. Quelles en sont les conséquences ?

Les limites de ce qui existait auparavant n’ont plus lieu d’être et les cinq propriétés suivantes en sont les responsables :

1. Mouvement en toute liberté, propre et sans usure

La polyvalence du système de transport de l’avenir repose sur différents piliers. Le premier est une liberté de mouvement sans précédents. L’étude technologique de Bosch Rexroth propose aux utilisateurs six niveaux de mouvement, dont une hauteur d’élévation variable jusqu’à 20 mm. Les transporteurs peuvent pivoter librement à 360 ° et à l’infini sur chaque plaque et dans chaque position. Ils peuvent aussi basculer. Par exemple, les fluides peuvent être accélérés et freinés rapidement et sans éclaboussures. Adapté à une utilisation dans les salles blanches et les environnements sous vide, le système sans contact reposant sur la technologie de lévitation magnétique fonctionne sans effet d’usure ni abrasion.

WebinarVoir le webinar

Système de transport flexible : Comment améliorer les performances de vos machines ?

À la demande

Accessible à tout moment et depuis n'importe où !

2. Déplacement autonome sur des itinéraires de traitement flexibles

Le deuxième pilier de cette flexibilité innovante est le système intelligent interne des plaques. Comme un système de contrôle du trafic pour la conduite autonome, il ne se contente pas de guider les transporteurs vers leur prochaine destination, en empruntant un itinéraire optimal et sans collision. Il fournit aussi la polyvalence nécessaire pour personnaliser les produits et fabriquer un grand nombre de versions différentes de ceux-ci, de manière économique. Qu’il s’agisse de prototypes ou de pièces produites en série, y compris la fourniture des matériaux, le système de transport de l’avenir s’adaptera très rapidement aux exigences changeantes. Le mouvement est le résultat de la commande, et non l’inverse, comme c’était le cas auparavant. En d’autres termes, l’utilisateur définit la destination et les dalles intelligentes génèrent le mouvement.

3. Fusion entre transport et processus

Il n’est pas difficile d’imaginer les multiples possibilités introduites par la connexion entre elles de zones de production adjacentes, de manière transparente grâce à la communication M2M. À terme, le système doit toutefois offrir le niveau d’efficacité et de rentabilité adéquat. À cet égard, les faibles besoins d’entretien du système résistant à l’usure, sa grande flexibilité et sa polyvalence, de même que les nouvelles options d’assistance du processus, jouent un rôle essentiel. Par exemple, des transporteurs combinés à de simples appareils peuvent prendre en charge des processus simples, et remplacer alors de petits postes de travail ou, à l’inverse, se substituer à des robots complets de manutention. Le transport et les processus étant de plus en plus étroitement liés, il serait même possible de remplacer un certain nombre de convoyeurs dans une chaîne de production par un seul système de dalles de guidage. Afin que les transporteurs puissent léviter au même endroit pendant de longues périodes, aucune chaleur ne doit être générée, y compris sous une charge permanente.

Livre blancTélécharger gratuitement

Systèmes de transfert et de convoyage : Repenser la logistique de production pour plus de flexibilité

Systèmes de transfert et de convoyage : Repenser la logistique de production...

4. Universel et sécurisé

Les systèmes de transport de ce type peuvent être utilisés dans un très grand nombre de domaines, de l’assemblage et de la production de semi-conducteurs à l’industrie de l’emballage. Le secteur des semi-conducteurs utilise la technologie de la lévitation magnétique depuis de nombreuses années, mais pas à un tel niveau de flexibilité. Ce seul aspect permettra d’introduire d’autres applications passionnantes à l’avenir. Comme le souligne l’étude, l’approche universelle reposant sur des tailles de transporteurs évolutives permettra de déplacer des marchandises de poids différents.

La sécurité joue aussi un rôle important dans l’aspect pratique et l’acceptation future par le marché. Il faut, par exemple, s’assurer que les transporteurs opérant verticalement ne risquent pas de tomber, y compris en cas de panne de courant. La solution ne doit pas non plus inclure d’aimants fixes puissants, afin d’éviter tout risque d’écrasement lors de la manipulation manuelle.

5. Ingénierie et simulation rapides

Enfin et surtout, le système de transport de l’usine du futur doit proposer une ingénierie numérique sans heurt, directement prête à l’emploi. C’est en effet la seule façon de garantir que la production, et la totalité de sa chaîne d’outils, à commencer par le développement des produits, est en mesure de réagir assez rapidement à l’évolution des besoins. En d’autres termes, l’ensemble de la tâche doit reposer sur une résolution numérique simplifiée, c’est-à-dire intuitive et sans programmation fastidieuse, avant le déplacement de toute plaque. L’étude technologique de Bosch Rexroth tient compte de cet aspect car elle propose une couche logique conviviale traversant le système de contrôle distribué, qui permet de réaliser des simulations avancées et une configuration directe à l’aide d’assistants numériques.

Après des innovations récentes comme le système de transport flexible FTS, Bosch Rexroth poursuit son évolution et passe à l’étape suivante. Comme le montre l’étude technologique présentée, le système de transport de l’avenir ne séduit pas uniquement par son fonctionnement résistant à l’usure et par sa capacité d’adaptation. En effet, les nouvelles possibilités qu’offrent sa grande liberté de mouvement et sa capacité à accompagner les processus sont totalement révolutionnaires. Enfin, la complexité des procédures précédentes a été revue à la baisse : encombrement minimal, liberté de conception et rentabilité maximales. Quelles sont les applications spécifiques que vous envisagez grâce à ces nouveaux espaces de liberté ?

Faites-nous part des éventuels développements futurs et proposez-nous des cas spécifiques d’utilisation pour le système de transport du futur. Nous sommes impatients de savoir ce que vous en pensez !

Partager :
  • Articles similiaires

    d’articles