Toutes les entreprises qui adoptent la démarche de Lean Manufacturing sont amenées à mettre en place des tableaux d’amélioration continue, outils de management indispensables autour desquels sont organisées des réunions d’équipe quotidiennes ou hebdomadaires.

A ce jour, les tableaux d’amélioration continue sont des tableaux d’affichage papier alimentés par les membres de l’équipe. Bien loin de la culture digitale qui s’empare aujourd’hui des usines et de la connectivité attendue dans l’Industrie du Futur.

Fort de ce constat, Bosch Rexroth s’est attelée à imaginer comment améliorer l’efficacité du management de l’amélioration continue grâce au digital, et a créé ActiveCockpit, la première plateforme de communication dédiée aux revues de performance et d’engagements en production.

Combien de temps gaspillé à préparer les réunions ?

Traquer tous les gaspillages est la base de la culture Lean. C’est la raison pour laquelle il est admis que les réunions quotidiennes ne doivent pas dépasser 10 minutes. Mais combien de temps les membres de l’équipe auront-ils passé à préparer cette réunion ?

Bosch Rexroth a pu constater dans ses différentes usines que le temps nécessaire à l’extraction et à la mise en forme des informations de production ainsi qu’à leur impression représentait plusieurs centaines d’heures-homme chaque mois.

Grâce à la mise en place d’ActiveCockpit quelques dizaines d’heures-homme suffisent à alimenter le tableau d’amélioration continue. Une ressource temps précieuse qui peut être dégagée pour la production.

Combien d’espace au sol occupé par les différents tableaux ?

Données journalières, indicateurs mensuels, tickets…. Pour être efficaces, les réunions d’amélioration continue doivent être correctement documentées et la surface nécessaire à l’affichage tend à exploser.

Autant d’espace au sol gaspillé pour les activités de production, qui peut être regagné grâce à ActiveCockpit. Il est en effet possible, via cette plateforme de communication, d’accéder à toutes les données utiles depuis un seul « tableau ».

Combien de temps perdu entre la prise de décision et le lancement d’une action?

Le support papier est par essence déconnecté. Créer un ticket pour envoyer par mail un ordre de maintenance ou faire remonter un problème à la hiérarchie, c’est s’imposer une étape inutile qu’il est facile de supprimer en pilotant les réunions d’amélioration continue à partir d’un support digital connecté aux postes de travail des membres de l’équipe.

Encore du temps de gagné, mais aussi plus de réactivité et une meilleure performance : une partie de ce qui est décidé peut être réalisé dans l’instant, sans risque d’oubli une fois la réunion terminée.

activecockpit

Livre blancTélécharger gratuitement

L’usine connectée, prêt ? (Industrie 4.0)

L’usine connectée, prêt ? (Industrie 4.0)

ActiveCockpit, le tableau intéractif:

– Un outil modulable pour passer progressivement à l’usine zéro papier

ActiveCockpit est une plateforme de communication évolutive qui permet dans un premier temps de digitaliser le flux d’informations pour éviter les phases d’impression et d’alimentation physique des tableaux, avant de passer à la phase d’automatisation dans laquelle les données seront extraites de la station de production, du MES ou de l’ERP sans intervention manuelle.

Cette modularité nous semble indispensable, tant sur le plan de l’efficacité économique que de l’acceptation culturelle de ce nouvel outil. La digitalisation des flux permet de gagner très rapidement jusqu’à 30% sur la ressource temps et donc de rentabiliser l’investissement.

En dégageant les opérateurs de tâches contraignantes et sans valeur ajoutée, cette phase favorise aussi l’appropriation du support digital et permet de préparer la phase d’automatisation en concertation avec les équipes. Une étape qui ne doit pas être négligée pour que chacun adhère au principe de collecte et de publication automatique des données, et puisse s’identifier aux résultats.

– Une solution intuitive et ouverte, très simple à mettre en oeuvre

Nous avons beaucoup travaillé l’interface utilisateur pour qu’elle soit très intuitive et ergonomique : simplicité de navigation, emplacement des menus, taille des boutons etc., tout a été pensé pour que les entreprises puissent prendre en main cet outil en toute autonomie, du paramétrage initial à l’utilisation quotidienne sur grand écran ou tablettes.

La plateforme ActiveCockpit ne nécessite pas de logiciel spécifique, elle s’utilise à partir d’un simple navigateur web. Un serveur, une base de données et une configuration simple (droits d’accès et mise en forme des vues) suffisent pour digitaliser l’ensemble du flux de données de production. L’opération peut être réalisée en une journée.

La phase de connexion aux stations, au MES et à l’ERP pour automatiser la production des données prend quant à elle entre 5 et 10 jours suivant la taille de l’entreprise.
Le système est ouvert et peut intégrer des données issues de tous types d’applications spécifiques à l’entreprise. Il propose également différents modules sous forme de widgets (qualité, sécurité, gestion d’opérateurs, tableur…) qui peuvent être ajoutés à tout moment à la configuration initiale.

– Une plateforme développée spécifiquement pour la production industrielle

ActiveCockpit n’est pas une simple plateforme d’échanges telle que l’on peut en rencontrer par exemple dans l’enseignement. C’est un véritable outil de supervision collaborative des process de production dans lequel nous avons intégré notre propre expérience d’industriel.

Nous l’avons développée en tenant compte des spécificités de l’approche Lean Manufacturing à l’échelle de l’atelier, qu’il soit dans une usine traditionnelle ou demain, dans une usine 100% connectée.

– Une plateforme connectable et interactive pour gagner en performance

La connexion de notre tableau d’amélioration continue digital à l’architecture OT/IT de l’entreprise offre de nombreux avantages. Elle permet d’accéder lors des réunions à plus d’informations, issues de données actualisées en temps réel, sans risque d’erreur.

L’interactivité de la plateforme permet quant à elle de mieux documenter le système en annotant les écarts, en y ajoutant une photo, en commentant les objectifs, etc. Grâce à ces deux caractéristiques, les données des problèmes soumis aux équipes sont plus riches, plus fiables, et la prise de décision n’en est que plus pertinente.

 


 

Partager :
  • Articles similiaires

    d’articles