Voitures et camions sont indispensables à notre vie moderne. Mais la hausse constante du nombre de véhicules en circulation pose la question du devenir de leurs composants en fin de vie. Genan apporte une solution pour les pneumatiques : depuis le début des années 90, l’entreprise évite qu’ils soient jetés en leur donnant une nouvelle vie. Un processus dans lequel les moteurs hydrauliques Hägglunds et les systèmes d’entraînement de Bosch Rexroth jouent un rôle essentiel.

Le projet en vidéo [EN]

Redonner vie aux pneus usagés

« Genan est le plus grand recycleur de pneumatiques et le plus grand producteur de caoutchouc dans le monde », affirme Daniel Pohl, chef de projet chez Genan. Les usines Genan collectent les pneumatiques usagés et en trient méthodiquement les composants : 75 % de caoutchouc, transformé en granulat ou en poudre, 15 % d’acier et 10 % de fibres textiles. Le travail de Genan évite que ces pneumatiques soient mis en décharge, où ils se dégradent très lentement, ou incinérés, rejetant ainsi du CO2 dans l’atmosphère. « Chaque tonne de pneumatiques qui est recyclée au lieu d’être incinérée évite l’émission d’au moins 1,1 tonne de CO2 », indique Daniel Pohl.

Hägglunds relève le défi

Les entraînements hydrauliques directs Hägglunds sont un composant essentiel du processus de recyclage de Genan depuis 1990, date d’ouverture de la première usine à Viborg, au Danemark, dont la capacité de production était alors de 35 tonnes par jour. Avec leur résistance intégrée aux effets de choc et leur capacité à démarrer, s’arrêter et changer de sens de rotation autant de fois que nécessaire, les systèmes Hägglunds étaient un choix logique pour les machines de recyclage Genan, telles que les broyeurs de pneumatiques.
« Nous avons conçu nos propres machines», précise Daniel Pohl, qui souligne que ces machines uniques sont essentielles pour garantir la pureté et l’homogénéité du produit final. Le caoutchouc recyclé par Genan peut être utilisé dans les produits industriels en caoutchouc, les peintures, les plastiques et les revêtements routiers. Sa poudre de caoutchouc broyé par cryogénie peut même remplacer le matériau vierge dans les nouveaux pneumatiques.

« Depuis le début, nous utilisons des entraînements Hägglunds », confie Daniel Pohl, « et nous en sommes tellement satisfaits que nous ne changerons jamais cela. »

Livre blancTélécharger gratuitement

Installations hydrauliques : évitez jusqu’à 70% de vos arrêts non programmés en prenant soin de vos fluides

Installations hydrauliques : évitez jusqu’à 70% de vos arrêts non programmés...

Du Danemark au monde entier avec Hägglunds

Genan, dont le siège est toujours au Danemark, est aujourd’hui une entreprise internationale. Elle s’est d’abord implantée à Berlin en 2003, puis dans deux autres villes allemandes, Dorsten et Kammlach. Genan a posé le pied sur le continent américain en 2014, à Houston, au Texas, et a plus récemment ouvert un site au Portugal. Au total, Genan possède maintenant six usines dans le monde, ce qui lui permet de recycler au total près de 400 000 tonnes de caoutchouc chaque année. Les moteurs et systèmes d’entraînement Hägglunds sont utilisés sur tous les sites de Genan. L’entreprise a installé plus de 40 systèmes d’entraînement hydraulique, basés sur deux moteurs différents : le Hägglunds CA 100 et le Hägglunds CB 840. Avec leur forte densité de puissance, ces moteurs fournissent un couple élevé et régulier, dès le démarrage.

« Pour nous, les entraînements Hägglunds font la différence par leur compacité et leur robustesse », indique Daniel Pohl, « ainsi que par leur capacité à nous fournir un couple élevé dès la mise en route. »

Des entraînements et des Hommes à qui se fier

Le couple n’est pas le seul point fort des systèmes Hägglunds pour Genan. L’extrême fiabilité de ces entraînements est également cruciale, car le processus de Genan est très automatisé. Dans une usine Genan, il n’y a que quelques personnes pour superviser le recyclage et un seul technicien de maintenance par équipe. « Nous produisons 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ; nous avons besoin de nos machines en permanence », souligne Daniel Pohl. Il loue la fiabilité des systèmes d’entraînement Hägglunds, mais aussi celle de l’assistance dont Genan bénéficie, qu’il illustre avec l’exemple de l’Allemagne. « Le centre de service Hägglunds de Bochum, en Allemagne, gère toutes nos usines allemandes : il forme nos employés, fournit les pièces détachées et effectue les réparations. Nous avons d’excellentes relations. »

Pour Daniel Pohl, les systèmes d’entraînement Hägglunds sont un élément majeur de la réussite de Genan. « Les entraînements Hägglunds garantissent notre productivité », conclut-il simplement.

 

 

Partager :
  • Articles similaires

    d’articles