La digitalisation et l’automatisation gagnent aussi le marché de la restauration collective. L’entreprise allemande Rieber teste actuellement un concept de kiosque automatisé, dans lequel un assistant APAS effectue certaines tâches pour le personnel et utilise intelligemment les données des clients pour sécuriser le service.

Avec une offre toujours plus personnalisée et des horaires de service qui dépassent de plus en plus le créneau habituel du déjeuner, les cantines manquent souvent de personnel pour satisfaire pleinement leurs clients. L’entreprise Rieber leur propose aujourd’hui de recruter un nouveau collaborateur : l’assistant APAS. Ce dernier a montré l’étendue de ses capacités dans un modèle expérimental de kiosque automatisé où il s’occupe de préparer et servir le café ou encore de remplir les racks de vaisselle. Le kiosque automatisé de Rieber prouve qu’il est possible de décharger le personnel de certaines tâches, notamment celles qui créent des risques de TMS, et d’imaginer des synergies entre humains et robots pour augmenter les plages d’ouverture des cantines, et donc leur taux d’utilisation.

WebinarVoir le webinar

Industrie du Futur : Des solutions concrètes, flexibles & connectées

À la demande

Accessible à tout moment et depuis n'importe où !

L’APAS, un nouveau collaborateur intelligent

L’assistant mobile APAS peut être installé n’importe où dans la cuisine en quelques instants, grâce à ses roulettes escamotables. Intelligent, il est capable de lire des codes-barres pour récupérer des données, les comparer avec d’autres, et documenter un système qualité. On peut ainsi imaginer que dans le futur, l’APAS soit utilisé dans les cuisines hospitalières pour comparer automatiquement la commande d’un patient avec ses données personnelles (allergies, prescriptions médicales). Cela permettrait d’éviter les erreurs dans la composition des plateaux. Bien sûr, ce qui fait le sel de la cuisine, comme la préparation des produits frais, resterait une attribution purement humaine.

 

Le défi ⤵️
Faire face au manque de personnel dans la restauration collective.

La solution ⤵️
Automatiser les tâches basiques et éviter les mauvaises postures avec une solution robotique mobile et intelligente.
Le résultat ⤵️
« Avec notre concept de kiosque 4.0 semi-automatisé nous ouvrons de nouvelles perspectives. L’automatisation devient envisageable aussi la norme dans la restauration collective. », Ingo Burkhardt, Directeur général de Rieber kitchentec

 

 

Partager :
  • Articles similaires

    d’articles